Ma vision de l'apiculture

Qui suis-je ?

Passionné par le monde des abeilles et apiculteur amateur depuis de nombreuses années, j'ai choisi de troquer un poste de travail clos pour un environnement au grand air.

Après avoir travaillé dans le secteur social, puis culturel, et audiovisuel, le désir d'espace, de respiration et de liens à des choses essentielles s'est fait ressentir.

Je me suis formé à l'apiculture pour concrétiser mon intérêt grandissant, affiner mes connaissances sur l'abeille et maîtriser la conduite d'une exploitation apicole.

Mes rencontres, mes expériences et mes nombreuses lectures sur le sujet m'ont permis d'orienter mes choix et d'aspirer à une philosophie globale portée par l'observation, le respect des cycles naturels, les valeurs de la paysannerie, l'autonomie, la diversification, la valorisation par la transformation, les circuits courts de commercialisation, la création de liens et l'ancrage local.

Concrètement ?

Tous mes ruchers se situent dans un rayon de 30 km maximum autour de la ferme, et dans les zones préservées du Pays de Retz. Au delà de l'absence évidente de grandes cultures, on y trouve bocages, prairies, forêts, haies, talus et zones marécageuses.

Je travaille en ruchers sédentaires et extensifs. Ce qui signifie que je n'interviens que lorsque c'est nécessaire. Je ne pratique pas de transhumances et mes abeilles ne se retrouvent jamais dans une situation à forte concentration de ruches.

J'ai choisi de réaliser moi-même les essaims chaque année, ainsi que l'élevage de reines. Ceci, dans le but d'être autonome sur toute la chaîne d'élevage, de favoriser les échanges entre apiculteurs, et de diminuer les coûts.

Je travaille avec des abeilles de type noires (Apis mellifera Mellifera) pour la production de miel et de propolis, et caucasiennes (Apis Mellifera Caucasica) pour les colonies éleveuses.

Je réalise 2 récoltes de miel par an, dont la dernière suffisamment tôt en saison pour que les abeilles puissent avoir assez de réserves, et passer l'hiver dans de bonnes conditions et sans nourrissement.

Le miel de fleurs sauvages que je produits est un miel de terroir, dans la mesure où il capte la diversité de la flore spontanée du pays nantais. Trop souvent dévalorisés, les miels polyfloraux (souvent appelés "toutes fleurs") ne sont jamais les mêmes d'une année sur l'autre. Ils représentent pourtant la richesse et la complexité d'un territoire, et par là-même son caractère unique...

Les produits de la ruche sont multiples et fascinants à exploiter. Je prends plaisir à récolter la propolis produite par mes abeilles pour en faire des produits efficaces et agréables.

Le miel et la cire d'abeille sont également de formidables outils pour créer des saveurs, des textures, qui, en plus d'être originales, sont et resteront porteuses de plaisir, de bien-être et de santé...

Bonne découverte !